Où puis-je vendre mes cigarettes électroniques, et comment puis-je le faire ?

La cigarette électronique devient de plus en plus populaire en raison de ses nombreux avantages. En effet, on constate aujourd’hui qu’elle présente plusieurs avantages par rapport aux cigarettes traditionnelles. Toutefois, il est important de savoir que le statut juridique du vapotage est encore sujet à débat. Lors de sa première apparition, en 2005, la vape n’obéit à aucune règle précise. L’utilisateur pouvait fumer n’importe où ; il pouvait même le faire en discutant avec ses collègues sur son lieu de travail !

Cependant, après 2016, les choses ont changé. On a commencé par interdire ce produit à toute personne âgée de moins de 18 ans. Puis, au fil du temps, les changements de limites de réglementation pour les vapes sont devenus tout aussi rigoureux que ceux pour les cigarettes traditionnelles. Vous trouverez ici ce qu’il faut savoir sur la loi française sur le vaping et l’interdiction de la cigarette électronique.

La cigarette électronique et les mineurs

La vente de vapes aux personnes de moins de 18 ans est interdite, tout comme les cigarettes traditionnelles. C’est pourquoi il est nécessaire de présenter une carte d’identité au moment de l’achat (en cas de doute bien entendu). L’article L3513-5 du Code de la santé publique impose au vendeur de confirmer l’âge de l’acheteur. Il est nécessaire de refuser la vente si ce dernier est inférieur. Dans le cas contraire, le vendeur court le risque de recevoir un remboursement allant de 135 à 750 euros.

En outre, il est interdit d’utiliser un vaporisateur dans une zone contenant des matières dangereuses. Il s’agit des établissements d’enseignement, des centres de formation, des logements des mineurs, etc. Ces lois visent à protéger les enfants car tout le monde n’est pas pleinement conscient des risques liés au vapotage. Cette législation est un élément de la lutte contre l’utilisation de produits créant une dépendance.

Que disent les lois concernant la fabrication et la vente d’e-liquides ?

La DPT, ou directive sur les produits du tabac, est une réglementation qui interdit la fabrication et la vente de produits de vapotage, en particulier ceux qui contiennent de la nicotine. La législation européenne interdit la vente d’e-liquides dont le volume est supérieur à 10 ml. De plus, la teneur en nicotine de ce flacon ne doit pas dépasser 20 mg/ml. Ils ne doivent pas contenir plus de 20 ml pour pouvoir être utilisés avec des chariots rechargeables. D’une manière générale, les ingrédients du e-liquide comprennent le propylène glycol, la nicotine et les arômes. Il est essentiel de vérifier soigneusement les ingrédients de votre e-liquide. Chaque composant doit être listé et clairement lisible.

Revendre l’équipement de vapotage

La vape est au centre d’un marché en plein essor aujourd’hui. Si de nombreux clients préfèrent s’en tenir aux principes de base, beaucoup, notamment les jeunes, développent un désir pour les produits technologiques. La vente de puffs, qui sont des cigarettes électroniques jetables, est une autre tendance qui a le vent en poupe. Cela explique pourquoi le marché de la cigarette électronique est en pleine croissance.

Il est possible de se rendre dans un magasin physique ou une boutique en ligne pour acheter une vape, mais il existe également des marchés occasionnels où l’on peut acheter et vendre des e-cigarettes. En substance, l’utilisation d’un stylo à vape nous permet de nous sevrer de notre besoin de nicotine. Après avoir atteint leur objectif, les fumeurs cherchent à vendre leurs vaporisateurs. Ceci est également vrai pour ceux qui veulent changer de modèle de vaporisateur. On peut vendre sur le marché de l’occasion les modèles qui sont au-dessus de ses moyens.

A lire aussi : lesquelles des plages privées de dubaï sont les meilleures ?

Nos suggestions pour vendre votre cigarette électronique

Vous devez vous conformer aux conseils que nous allons aborder dans les paragraphes suivants si vous voulez vendre votre vape. 

Défendez votre clientèle

Afin de savoir où vendre, vous devrez d’abord cibler votre public. Sur les médias sociaux, il existe plusieurs groupes, sites web et pages qui regroupent les fumeurs. Certains individus consacrent même leur temps au recyclage du matériel de vape. Ces sites web spécifiques à la vape sont bien plus intéressants que les sites de commerce électronique plus généraux comme eBay, Amazon ou Leboncoin, car les visiteurs y recherchent spécifiquement des vapes. Ainsi, vos chances de vendre augmentent. Cependant, il est important de lire attentivement les règles du site car certains interdisent le retour d’articles spécifiques comme les e-liquides.

Fixez votre prix

Pensez à fixer le bon prix car il n’y a pas beaucoup de concurrence amicale pour ce type de site. Ce n’est pas un mystère. Vérifiez le coût de l’article neuf, puis évaluez votre consommation et faites des comparaisons avec des produits similaires sur le site ou avec le groupe de location. Tenez compte de l’usure et du vieillissement. Sans aucun doute, une vape d’occasion a une durée de vie plus courte qu’une vape neuve. De plus, le marché de la vape évolue rapidement.
Chaque année, de nouvelles vapes plus puissantes et plus intéressantes voient le jour. De plus, leur prix devrait diminuer. Il y a quelques années, une vape de 40 W coûtait 200 euros, mais aujourd’hui, une vape de 200 W ne coûte que 70 euros !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.