Chrononutrition: régime idéal pour un vegan !

Vous vous demandez s’il est possible d’appliquer la chrononutrition aux végétariens ? La réponse est oui. La chrononutrition a mauvaise réputation chez les végétaliens car ce style d’alimentation est connu pour préférer les protéines d’origine animale. Heureusement, supprimer les protéines animales de son alimentation et réorganiser sa propre chrononutrition végétalienne est simple. Alors, comment s’y prendre ?

Qu’est ce qu’on entend par chrononutrition ?

Le mot « chononutrition » désigne un régime alimentaire créé par le Dr Alain Delabos, qui se base sur la chronobiologie et consiste à modifier son alimentation pour répondre aux besoins de l’organisme. L’objectif est de fournir à l’organisme les nutriments dont il a besoin dans l’immédiat pour fonctionner correctement. Ce plan alimentaire vous permet d’éviter les aliments qui ne sont pas nécessaires à votre corps et qui risquent d’être stockés sous forme de graisse.

Bien que de nombreux végétariens souhaitent suivre ce régime, certains craignent qu’il soit trop riche en viande. Par exemple, la chrononutrition du Dr Alain Delabos recommande un petit-déjeuner copieux comprenant du fromage, du beurre, des protéines et des fruits. Un plat de protéines et de féculents devrait être consommé pour le déjeuner, suivi d’un dessert léger. Enfin, pour le dîner, il est suggéré de consommer une viande maigre et des légumes.

La question est donc la suivante : comment un végétalien peut-il appliquer la chrononutrition à son mode de vie ?

Ce qu’il faut savoir sur la chrononutrition vegan

Le régime végétalien interdit la consommation de viande et de poisson. En fonction de vos habitudes alimentaires, vous pouvez également choisir de renoncer aux aliments issus des animaux, tels que le lait, les œufs, le miel et le fromage. L’objectif de l’adaptation de la chrononutrition au végétalisme est de garantir que ce nouveau régime répond aux exigences de votre corps. Elle doit être étudiée avec soin afin d’éviter les carences en minéraux.

Ainsi, pour consommer des protéines animales à sa place, essayez les options suivantes :

Les haricots, qui sont une riche source de protéines végétales, sont également riches en fibres. Ils comprennent les pois cassés, les lentilles, les haricots blancs, les fèves, les pois chiches, les flageolets, etc.

Le soja est un aliment de base populaire dans de nombreuses cuisines asiatiques. On le trouve dans la crème, le lait, les blocs de tofu soyeux, etc. Il peut être utilisé dans les recettes qui nécessitent des sauces ;

Les grains entiers, qui comprennent les grains en flocons, les graines, la farine et la semoule. Ainsi, l’avoine, le quinoa, l’épeautre, le riz brun, le seigle, le sarrasin.

Les avocats, les champignons, les châtaignes et d’autres aliments sont également riches en potassium. Les algues, les oléagineux et les avocats en sont tous de bonnes sources. Parmi les autres aliments, citons les asperges, les artichauts (y compris le topinambour), les feuilles et les tiges de roquette (arugula)

Voici des exemples de chrononutrition

Vous pouvez manger de la bouillie d’avoine avec du beurre de cacahuète, un kiwi, un fromage à pâte dure et une boisson chaude sans sucre au petit-déjeuner.

Pour le déjeuner, dégustez 4 falafels aux lentilles avec une salade au vinaigre, une tranche de pain aux céréales et 2 clémentines. Un carré de chocolat noir et une banane suffiront en guise de collation. Enfin, choisissez une soupe d’épinards et de brocoli avec du blé blanc pour le dîner. Ajoutez des fruits rouges pour compléter le look.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.