Quelle plante donne du CBD ?

De nombreuses recherches ont souligné les avantages thérapeutiques du CBD, qui suggèrent les bienfaits de la « guérison par les plantes » En effet, certaines plantes ont montré des principes actifs anti-inflammatoires. Ces différentes « qualités » seraient liées à la santé du patient puisque des plantes spécifiques ont déjà fait leurs preuves (coquelicot, pavot ou pissenlit).

Le CBD naturel en quelques mots

Il est qualifié de « naturel » en raison de son extraction directe de la plante. Il provient de plantes cultivées légalement, contrairement à la production de cannabis.

Les cannabinoïdes du chanvre sont extraits des plantes de chanvre par trois techniques distinctes : l’utilisation de la sommité fleurie, de la tige ou de la graine de chanvre. Le phyto cannabinoïde est plus abondant dans la sommité fleurie que dans les autres parties de la plante, ce qui facilite sa culture. De nombreux produits manufacturés et commerciaux ont été développés à partir de cette plante, mais son utilisation directe par voie orale présente des avantages thérapeutiques pour les êtres humains.

La plante Cannabis Sativa, qui est cultivée de manière biologique dans certaines situations, génère deux substances chimiques dépendantes des cannabinoïdes lorsque les terpènes sont créés à partir des arômes.

Cependant, la CDB naturelle est exposée à la « course aux armements » et les avancées dans ce domaine sont très inégales d’un pays à l’autre, car le développement doit se conformer à la législation en vigueur dans le pays de production.

CBD synthétique : proche du CBD naturel

Le CBD synthétique est un terme utilisé pour décrire certains composés chimiques. Ils peuvent être plus ou moins comparables aux molécules naturelles. La deuxième option pourrait être un double, mais certains produits chimiques synthétiques en sont sensiblement différents.

CBD synthétique : que peut-on en faire avec ?

Le THC du cannabis est détruit au cours du processus de fabrication. Ce CBD synthétique est fabriqué sans utiliser la plante, mais il est aidé par une levure génétiquement modifiée. C’est logique car les chercheurs peuvent ajuster la quantité de divers produits chimiques.

Le CBD synthétique n’est pas le même que le CBD naturel puisqu’il possède des molécules identiques. Cependant, son objectif et les recherches qui en découlent sont axés sur les applications thérapeutiques et l’usage médical, car ce CBD fabriqué activerait de nouveaux récepteurs que le cannabinoïde naturel ne possède pas

Même si des médicaments contenant cette substance chimique artificielle existent déjà, comme le Sativex, ces produits chimiques fabriqués par l’homme sont utilisés dans le secteur pharmaceutique pour les essais de recherche actuels et la production de médicaments.

Cette extraction de CBD requiert-t-elle une autorisation légale ?

La CBD est légalement définie par le ministère de la Santé, avec l’aide des rapports générés par l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament), la FNPC (Fédération nationale des producteurs de chanvre) et d’autres agences.

L’extraction du CBD est soumise à une utilisation plus ou moins stricte conformément à la loi, qui est définie par l’ambiguïté juridique. Voici les « seules » dispositions explicites :

  • Les extraits de chanvre sont fabriqués à partir d’une liste spécifique de variétés : il y en a 21.
  • La plante n’est pas autorisée pour un usage commercial ou industriel. Par conséquent, la graine ou les fibres de chanvre seront les seuls éléments pouvant être utilisés par le fabricant, que ce soit pour un usage personnel ou une distribution dans des points de vente.
  • Aucune licence n’est requise si le CBD est obtenu à partir d’une plante autre que le chanvre, comme le houblon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.