Comment se convertir à la religion hindou ?

L’hindouisme est un mode de vie pour les personnes originaires d’Inde et d’autres parties du sous-continent indien, qui est maintenant pratiqué dans des pays aussi éloignés que le Baloutchistan, l’Indonésie, l’île Maurice, les Fidji, les Émirats arabes unis (EAU), le Qatar, le Sri Lanka, le Ghana, Trinité-et-Tobago et le Bangladesh.

Contrairement à de nombreuses autres religions, l’hindouisme n’a pas de notion particulière d’orthodoxie. Par conséquent, se convertir à cette religion est aussi simple que de vouloir comprendre ses principes et participer à ses rituels. Voici quelques suggestions pour devenir hindou.

Comprenez que la conversion en hindouisme est une question de pratique

Il n’existe pas de procédure ou de cérémonie officielle pour se convertir à l’hindouisme. Tout ce qui est nécessaire pour devenir un adepte est un intérêt pour l’étude des écritures et la pratique des disciplines prescrites. Pour vous plonger davantage dans la religion hindou, il est également très important d’apprendre les dieux hindous et de se renseigner sur les cultures.

Bien que l’hindouisme soit une religion très traditionnelle, centrée sur les rituels, il n’exclut pas la possibilité d’être officiellement reconnu comme un pratiquant. L’hindouisme enseigne l’idée fondamentale qu’il n’est pas nécessaire de se convertir. Tous les humains ont accès à cette connaissance s’ils sont seulement prêts à la rechercher.

Trouvez une entité qui vous accepte

Dressez une liste des temples ou organisations hindoues de votre région et renseignez-vous sur les conditions d’adhésion. De nombreuses sectes hindoues contemporaines sont désireuses de recruter de nouveaux adeptes en Occident et dans le monde entier. Demandez-vous si les croyances et les pratiques de la secte que vous envisagez de rejoindre correspondent à ce que vous souhaitez obtenir en tant que disciple.

La religion hindoue est souvent décrite comme un droit de naissance pour la plupart des hindous. Il est admis que l’on est né dans la foi hindoue et que l’on se sent autorisé à la pratiquer. Certaines personnes affirment qu’il est impossible de se « convertir » à l’hindouisme ; si vous n’êtes pas né hindou, vous ne le serez pas. Ce point de vue est toutefois dépassé depuis que l’hindouisme est devenu une religion mondiale importante, et que de nombreuses personnes voyagent pour étudier ses coutumes.

Pratiquez souvent le culte rituel

Lorsque vous rejoindrez un temple ou un groupe hindou, vous devrez participer à une puja, ou culte religieux. Les cérémonies de puja comprennent généralement un certain nombre d’actes symboliques différents, comme le nettoyage des représentations des dieux hindous, l’offre de cadeaux et la récitation d’écrits sacrés.

En participant à une puja, vous en apprendrez davantage sur les coutumes hindoues et leur signification religieuse. La puja est considérée comme une dévotion très personnelle, la plupart des prières et des offrandes étant effectuées en privé.

Faites souvent la méditation et le yoga

Apprenez les bonnes asanas, ou postures de yoga méditatives, pour accompagner la prière et les cadeaux rituels. La méditation peut être pratiquée en position de repos ou par la pratique du yoga, qui est essentiellement une forme de méditation en mouvement dans l’hindouisme.

Le yoga est un sujet de discussion populaire car il est connu de la plupart des gens. Le yoga implique la pratique de nombreuses postures dynamiques destinées à purifier le corps et à ouvrir l’esprit à l’illumination spirituelle.

Le yoga est devenu très populaire en Occident, bien qu’il soit considéré comme un aspect important des obligations spirituelles des dévots hindous. Le yoga vous aide à être souple, ce qui favorise une bonne gestion de la respiration et de la circulation et améliore votre capacité de concentration.

Pensez à améliorer davantage votre karma

Pour vivre une vie heureuse, il faut être conscient des problèmes du monde, pratiquer la charité envers les autres et utiliser la sagesse des écritures védiques ou anciennes. L’hindouisme repose sur le karma, qui est un principe fondamental de la religion. C’est un véritable portrait de son comportement éthique, ainsi qu’un potentiel de libération par la purification du karma souillé.

Le karma peut être considéré comme un compteur, un karma négatif ou faible entraînant des souffrances dans les vies ultérieures. Toutefois, si vous avez toujours agi avec de bonnes intentions et si vous vous êtes consacré à la réduction de la souffrance humaine, vous pouvez atteindre le nirvana et être ainsi libéré du Samsara si votre karma est complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.